Précédent
Suivant

Rézistans' 2022

Samuel ou la nuit des gens libres

Dimanche 22 mai – 16h
Salle Frantz Fanon
Entrée libre

De : Ali Babar Kenjah
Mise en lecture : José Exélis
Comédiens : Charly Lérandy, José Dalmat, Christian Charles-Denis, Rita Ravier, Musicien: David Khatile

La nuit de Noël 1833, sur l’île de Martinique, de graves événements éclatent à la Grand’Anse, concernant également des acteurs de Sainte-Marie et du Marigot, et mettant aux prises les colons Créoles à une partie du groupe des Gens de couleur libres.

Les Libres de couleur vont-ils solliciter à la rescousse les ateliers esclaves sur les habitations ? Vont-ils se contenter de défendre leur liberté dans le cadre d’une société qui resterait esclavagiste, au moment où l’Angleterre vient de voter l’abolition progressive dans ses colonies ?

Convoquant les codes du théâtre documentaire et de la dramaturgie de l’Histoire, « Samuel ou la nuit des gens libres » entend marquer l’importance que la forme théâtrale peut prendre dans la construction d’une mémoire commune de ces épopées de la liberté que furent les luttes pour l’abolition de l’institution esclavagiste aux Amériques.

Kout Tanbou

Dimanche 22 mai
Salle Aimé Césaire
Entrée libre

Saxophone, flûte, chœur : Renaud Saé
Tanbou-bèlè : Gérard Auguste
Chant, flûte : Paulo Athanase
Chant, chœur : Sylvie Diboula
Tibwa : Dominique Rio
Danse, Chœur : Carine Joséphine
Piano : Marc-André Jeannet
Basse : Hugues Dégras
Danmyé : Jean Abaul, Métélus Clément

Ce concept de Renaud Saé, offre le kout tanbou-bèlè, autant sur les rythmes traditionnels (bèlè, granbèlè, danmyé, béliya), mazouk, bidjin et zouk… que sur les mélodies et les harmonies de standards de jazz.

Akondi : Blues épi Bèlè, sé frè épi sè; ich-yo (Jazz épi bigin), sé kouzen épi kouzin !

Konvwa de l’AM4 – Nou pa mò, nou pli fò

Dimanche 22 mai
Salle Aimé Césaire
Entrée libre

Une création aux rythmes du Danmyé, Kalennda, Bèlè, sut lesquels l’AM4 mène un travail de recherches, de transmission, de diffusion depuis plus de 30 ans.

« TRAS : AN TET OU SA YE » rituel du groupe AN-NOU

Mardi 24 mai – 19h00
Salle Frantz Fanon
Entrée libre

Parole : Daniely Francisque
Chant, guitare David Obadia
Slam : Papa Slam, Malik Duranti
Danse Laurent Troudart
Batterie Cédric Cléry
Percussions Miky Télèphe
Piano Guy-Marc Vadeleux
Peinture Christophe Mert

En collaboration avec le groupe de recherche Mondes Caraïbes et Transatlantiques en Mouvement (MCTM) Dans le cadre des journées d’étude « Corps, Médecine et Colonialité » au campus de Schoelcher les 24 et 25 mai.

MABOULA SOUMAHORO
LE TRIANGLE ET L’HEXAGONE
RÉFLEXIONS SUR UNE IDENTITÉ NOIRE

Mercredi 25 mai – 19h
CDST – Saint-Pierre
Entrée libre

Vendredi 27 mai – 19h
Salle Frantz Fanon
Entrée libre

Mention Spéciale du Jury – Prix littéraire FETKANN ! Maryse Condé 2020

Maboula Soumahoro est docteure en civilisations du monde anglophone et spécialiste en études africaines-américaines et de la diaspora noire/africaine. Elle est maîtresse de conférences à l’université de Tours et présidente de l’association Black History Month, dédiée à la célébration de l’histoire et des cultures noires.

Le Triangle et l’Hexagone est un ouvrage hybride : le récit autobiographique d’une chercheuse. Au gré de multiples va-et-vient, l’autrice converse avec la grande et les petites histoires, mais également avec la tradition intellectuelle, artistique et politique de la diaspora noire/africaine. Quels sens et significations donner au corps, à l’histoire, aux arts, à la politique ?

Nos partenaires

Logo CTM Martinique - Tropiques Atrium
logo DAC-Direction affaires culturelles
X