Lancement de la Villa Albertine : Tropiques Atrium Scène nationale, partenaire de la résidence de Simone Lagrand

Jeudi 21 octobre, la Villa Albertine dévoile les 80 résidents de sa saison inaugurale et lance un appel à candidatures pour sa deuxième saison. C’est avec enthousiasme que Tropiques Atrium devient partenaire de la résidence de l’artiste Simone Lagrand à Miami.

Après la Villa Médicis, la Casa Velasquez et la Villa Kujoyama, la France se dote d’une nouvelle institution culturelle en réseau qui renouvelle le concept de résidence. Implantée dans 10 grandes villes des États-Unis (Atlanta, Boston, Chicago, Houston, Los Angeles, Miami, New York, Nouvelle-Orléans, San Francisco, Washington DC), la Villa accueillera 60 résidences d’exploration par an dans l’ensemble du territoire américain. Ces résidences sur-mesure, d’une durée d’un à trois mois, sont destinées à des créateurs de toutes disciplines, des chercheurs mais aussi à des professionnels du monde culturel.

Pour épouser l’immensité et la variété du territoire américain, mais aussi pour répondre de manière individualisée aux attentes des résidents, la Villa Albertine rompt avec le modèle historique des Villas (un bâtiment unique dans une seule ville). Accompagnées par une équipe de 80 personnes, les résidences de la Villa Albertine ont vocation à multiplier les échanges avec la société et l’écosystème créatif américains, et ainsi à nourrir un projet de recherche artistique et intellectuelle, et créer une communauté au service des arts et des idées.

40 institutions culturelles françaises sont partie prenante de cette saison inaugurale, pour contribuer par leur expertise à l’accompagnement des résidents, avant, pendant et après la résidence. C’est tout le sens du soutien de Tropiques Atrium à ce programme, les dynamiques d’ouverture, d’accompagnement, de développement et de coopération se trouvant au cœur de son projet artistique et culturel.

L’artiste martiniquaise Simone Lagrand, qui se définit comme poétesse-pawolèz, fait ses armes à Paris dans le courant des années 2000, notamment sur les scènes slam. Trouvant d’abord dans l’écriture et dans l’oralité un moyen de se confronter à son enfance et à son histoire familiale, elle débute « une longue exploration de la notion de plaisir et de désir dans un contexte postcolonial et surtout diglossique » qui la mène, au travers du créole martiniquais, du français et parfois de l’anglais, à rencontrer les grandes thématiques du monde contemporain. Son projet intitulé « Tarot Littoral » va sonder, à travers la mangrove, la possibilité d’identifier des enjeux écologiques et culturels communs à la Floride et à la Caraïbe insulaire.

La Villa Albertine lance également un appel à candidatures pour la deuxième saison, de janvier à décembre 2023. L’appel s’adresse à des créateurs, chercheurs ou professionnels de la culture qui portent un projet de recherche original dans les domaines des arts et des idées, nécessitant un séjour d’immersion aux Etats-Unis. L’appel est ouvert à tout candidat qui associe un partenaire français à son projet, et justifie sa capacité à s’exprimer dans un anglais courant.

Les résidents de la saison inaugurale et les modalités de réponse à l’appel à candidature sont présentés sur le site de la Villa Albertine : villa-albertine.org

0 0 votes
Évaluation de l'article

Partagez cette information

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Concours Mobile Film Cinémartinique

Règles et règlement du Concours Mobile Film Le Concours Mobile Film est organisé par Tropiques Atrium Scène Nationale et son partenaire Digicel.

X