En mémoire de Jacky Bernard

L’histoire musicale d’un pays s’écrit au fil des révolutions ou évolutions, de l’art de la composition, de l’interprétation, des caractéristiques esthétiques, des expressions artistiques ou sociétales et des personnalités ou figures artistiques représentatives des courants et différentes périodes. Un courant artistique se compose de personnalités. Les années 70, en Martinique, représentent un véritable courant artistique dans le domaine des arts visuels, du théâtre, de la danse et de la musique, pour ne citer que ces arts.

Dans le domaine musical, l’évolution sera telle qu’elle influencera plusieurs générations d’artistes. A l’instar du groupe Difé, d’Eugène Mona, de 6ème continent, Fal Frett va proposer une toute autre approche de la composition et de l’interprétation qui pourrait s’apparenter à une forme de jazz-fusion caribéen. Cette démarche moderniste et originale reste ancrée dans l’expression identitaire martiniquaise, tant musicalement que de par les textes. Au cœur de cette aventure tant humaine que musicale, il y a Jacky Bernard, compositeur, arrangeur, directeur musical et interprète.

Avec sa disparition, la Martinique perd un créateur hors-pair doté de qualités humaines irréfutables.

Jacky Bernard est un précurseur de la modernité musicale en Martinique. En fusionnant jazz et rythmes martiniquais puis caribéen, il ouvre une voie singulière dans le jazz caribéen avec Fal Frett qui en deviendra un ambassadeur puis avec le West Indies Jazz Band, créé par le CMAC. Le West Indies Jazz Band sera à la fois le 1er Big band martiniquais et la concrétisation d’une expérience de coopération culturelle caribéenne.

On retiendra aussi son éclectisme musical comme arrangeur pour des artistes et groupes emblématiques tels que Akoustik Zouk, Malavoi, La Perfecta, Guy Vadeleux

Nous garderons en mémoire ce merveilleux et subtile toucher, son exigence musicale et sa discrétion malgré une belle carrière qui lui a permis de s’exporter et de côtoyer de brillants musiciens internationaux.

Jacky Bernard laisse un magnifique répertoire à écouter et à faire vivre. L’éternité de l’artiste passe la vie et la diffusion de ses œuvres. Nous la lui souhaitons.

Tropiques Atrium Scène nationale présente à sa famille, à ses amis musiciens et à ses proches, ses sincères condoléances et l’expression de sa pleine solidarité.

Jacky-Bernard avec ses frères et Luther François, en mars 2021
(Concert Tropiques Atrium au Saint-Esprit)
© crédit photos : Steavy MA
0 0 votes
Évaluation de l'article

Partagez cette information

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le départ de Jacob Desvarieux marque la disparition d’un compositeur, d’un musicien, d’un chanteur, d’un arrangeur, d’un producteur et d’un directeur musical

Maher Beauroy en studio !

Ce week-end, Maher Beauroy a commencé, à Paris, l’enregistrement de son projet Insula ! Quelques photos de l’installation de l’équipe de Maher

#GrifAnTè Festival : Attention

En raison de problèmes techniques liés aux conditions météorologiques, nos concerts prévus ce samedi 3 et ce dimanche 4 juillet se feront

X