Édito

Cette nouvelle édition de la Biennale internationale de Danse sera un espace de rencontres, entre les créateurs et les publics, entre artistes d’ici et d’ailleurs. C’est un écrin de creation et de diffusion qui proposera aux spectateurs de decouvrir de nouveaux talents tout en retrouvant ou en découvrant de grandes figures de la Danse.

La danse soude les corps des couples !

Mais la danse c’est d’abord un art et un élément de socialisation qui contribue à rapprocher, à unir voire, souder les communautés humaines. « Elle permet de célébrer notre humanité » dit Anne Teresa de Keersmaeker.

Parce que la Danse s’interroge et interroge plus que jamais aujourd’hui, parce que les enjeux évoluent et que les perspectives sont troubles, des rencontres et des debats seront organisés afin de permettre aux pratiquants d’echanger, avec l’eclairage de sociologues et de chercheurs.

Rituel religieux ou expression artistique codifiée ou pas, la danse est conceptuelle, savante pour certains et profondément populaire pour d’autres. Elle nous entraine parfois jusqu’à la transe, sondant notre spiritualité.

La diversite de cette programmation permettra de saines et nécessaires confrontations entre les pratiques, les parcours, les personnalités et les esthétismes.

En dépit des douleurs et des tristesses que nous ont laissées ces deux dernières années nous voulons toujours faire festival, faire Martinique, faire monde.

Alors la Biennale Internationale de Danse de Martinique 2022 sera poétique, initiatique, politique, géographique et elle célèbrera nos humanités jusqu’à l’endroit où l’imaginaire nous happera.

De la danse contemporaine et ses multiples facettes au danses patrimoniales en passant par les foisonnantes expériences des sens jusqu’à la perception de soi nous serons embarqués dans un voyage où les corps seront outils de la conscience du monde.

Exulter nos racines tout en s’ouvrant a une démarche contemporaine,

Laisser une place prépondérante aux artistes locaux tout en s’aventurant dans la dimension internationale,

De la danse aux figures, à la danse en exploration ou en confrontation jusqu’au chaos, nos spectacles obéiront aux obligations sensorielles et émotionnelles.

Pour faire une pirouette au temps et un grand jeté dans l’espace nous jouerons avec la diversité des lieux et nous ferons contre le carcan de la temporalité un grand pont pour y danser. Cette édition se déroulera du 21 avril au 7 mai 2022.

A travers l’expression de ces corps, ce sont

nos traditions, notre devenir,

notre telurisme, nos esperances,

nos paradoxes, nos resistances,

nos quêtes, nos révoltes,

nos desanchentements, nos desirs,

nos interrogations, nos certitudes,

qui se devoileront.

La Direction de Tropiques Atrium Scène nationale de Martinique

AUTRES
articles

X