L'accompagnement

2021-2022

Afin de favoriser le parcours professionnel et le développement des équipes artistiques martiniquaises, Tropiques Atrium a mis en place, depuis plusieurs saisons, un dispositif d’accompagnement dédié aux créateurs martiniquais.

Résidences de création

La résidence de création consiste en l’accompagnement professionnel, administratif, logistique et financier d’une compagnie ou d’un artiste afin d’élaborer une ou plusieurs créations coproduites. Tropiques Atrium s’attache aussi à favoriser leur visibilité et la mise en relation avec des réseaux professionnels. Une compagnie et une artiste seront accompagnés cette saison.

Nelson-Rafaell MADEL 02 - Accompagnement Tropiques Atrium - photo ©Cyrille Choupas
Nelson-Rafaell Madel - ©Cyrille Choupas

Le Théâtre des deux saisons Théâtre

Créée en 2007 à l’initiative du comédien et metteur scène martiniquais Nelson-Rafaell Madel, la compagnie a le désir d’imaginer des ponts entre la Martinique et le monde. Elle travaille sur des textes d’auteurs contemporains d’origines diverses : José Pliya, Koffi Kwahulé, Jean-René Lemoine, Damien Dutrait, André Brink… Un théâtre interrogeant les notions d’altérité, de révoltes avec des scénographies très épurées et une grande place accordée au jeu et à la physicalité des acteur.ices. Le mouvement dansé prenant parfois le relais des mots.
À travers le cycle « Dire Non » constitué de trois créations (Antigone ma sœur ; Patinage ; Nous avons rendez-vous où les océans se rencontrent), la compagnie souhaite se questionner de façon frontale sur la capacité qu’ont les générations, les unes après les autres, à se révolter, à dire non parfois, face au pouvoir, à l’austérité et l’injustice. La saison 2021-2022 sera consacrée à la création de Patinage alors qu’Antigone ma sœur continuera son parcours de diffusion

Valerie Louri 01 - Accompagnement Tropiques Atrium - photo ©Valery Denise
Valerie Louri - ©Valery Denise

Valérie Louri – Musique

Valérie Louri fait ses débuts sur scène en 2000 avec le groupe Bélya qui sort l’album “Fondok” en 2002. 2006 marque ses débuts en solo. Révélation, elle est récompensée lors des Prix Sacem pour le titre et album “Bay lanmen” composé et réalisé par Marc ELMIRA. Elle revient en 2009 en tant qu’auteur-compositeur avec l’album « Fanm Lanmou ». Ambassadrice de la culture martiniquaise, elle participe à l’Eurovision avec Marco Prince en 2007, intègre la troupe du « Roi Lion » à Paris et Hambourg et tourne avec son projet personnel en Guadeloupe, à Paris, en Amérique latine et centrale.
Sa résidence porte sur le projet Héliotrope, création retraçant, musicalement, les derniers jours du nègre Pierre. Le nègre Pierre est l’un des protagonistes de la révolte des esclaves menée dans la commune du Carbet, en Martinique, entre octobre et novembre 1822. Novembre 2022 marquera les deux cents ans de cet évènement tragique. Valérie Louri, connue pour son univers musical à la fois ancré et ouvert au monde, s’entoure, pour l’occasion, de musiciens chevronnés tels que Ralph Lavital et José Zébina, pour ne citer qu’eux et invite à une expérience marquée par la transversalité des arts.

Résidences tremplin

La résidence tremplin est dédiée à favoriser l’émergence, la structuration et la professionnalisation des créateurs. L’artiste ou la compagnie bénéficie sur une saison d’un accompagnement professionnel et d’un soutien financier pour la réalisation d’un projet de recherche et de création.

Gloriah Bonheur - ©Aliocha
Gloriah Bonheur - ©Aliocha

Gloriah Bonheur – Musique – pluridisciplinaire

Gloriah Bonheur – auteure, compositrice, interprète, réalisatrice et directrice artistique de la compagnie Mémoire D’eau, est certifiée de l’ECTQ au Canada et titulaire d’une formation dramatique pluridisciplinaire délivrée par l’Ecole Miroir. Elle se forme à la Musique à la Manufacture Chanson ainsi qu’à la réalisation documentaire au sein des Ateliers Varan.
Au Théâtre, elle collabore avec plusieurs metteur.e.s en scène martiniquais dont Daniely Francisque. A l’écran, on la retrouve dans les projets de Khris Burton, Philippe Niang et Yannis Sainte Rose et elle réalise deux courts-métrages documentaires, « Dansé Lanmou » (2012) et « Le temps d’une chanson » (2013).
De 2014 à 2017, elle compose et chante au sein du quintet « Mizik an Chay » aux côtés de Xavier Belin, N. Boidel, B. Reine Adélaide et YY. Lavaly. Sa résidence est l’occasion de réunir la musique, la danse, le théâtre et le cinéma pour la création de son 1er spectacle proposant une quête identitaire entre la Martinique, Haïti et l’Afrique.

Lola-Jeanne Cloquell - ©J'oze
Lola-Jeanne Cloquell - ©J'oze

Lola-Jeanne Cloquell – Slam

Lola-Jeanne Cloquell – dite Lola – est slameuse et poétesse. Elle obtient très jeune plusieurs prix de poésie. Lors de ses études littéraires, puis de Sciences Politiques à Aix-en-Provence et au King’s College London, elle se passionne pour la sociologie et l’anthropologie et questionne l’extinction de langues amérindiennes.
Après Santiago du Chili, Lola vit à Londres, puis à Paris où elle travaille dans la production cinématographique et collabore avec plusieurs réalisateurs d’Europe du Nord.
Elle revient en Martinique en 2019 et se produit sur les scènes slam de l’île. Dans la continuité, cette résidence lui permettra d’allier le mot à la musique en interrogeant la position d’une femme dans un contexte de postmodernité.

Linda Mitram - ©Linda Mitram
Linda Mitram - ©Linda Mitram

Linda Mitram – Photographie

Artiste plasticienne de formation, Linda Mitram a choisi la photographie comme mode d’expression.
En marge de son activité de créatrice, elle travaille dans la communication : Community manager photo reportage, captation de projets artistiques.
Pour ce premier projet en résidence, son travail photographique s’attachera à la recherche d’une esthétique afro-caribéenne du Nu masculin.

Résidences de recherche

Tropiques Atrium accueille pour la saison 21-22 deux résidences de recherche et de composition musicale.
Une résidence de recherche donne à un ou plusieurs artiste(s) les conditions techniques ou financières pour concevoir, écrire, produire une étape de travail ou achever une œuvre nouvelle.

Boris Reine-Adélaïde - ©Nicolas Derné
Boris Reine-Adélaïde - ©Nicolas Derné
Sélène Saint-Aimé - ©Nicolas Derné
Sélène Saint-Aimé - ©Nicolas Derné

Boris Reine-Adélaïde / Sélène Saint-Aimé – Recherche et composition musicale

Percussionniste martiniquais, Boris Reine-Adélaïde rencontre les rythmes et sonorités du tambour bèlè dès l’âge de 8 ans. Commençant par la batterie avec Jacky Alpha, référence en Martinique, il se forme ensuite au Bèlè dans diverses écoles en Martinique (AM4, IFAS…). En parallèle, il s’initie en Guadeloupe au tambour Ka avec « Bébé » Rospart, à la rumba congolaise (aux congas) avec le groupe Kamalingo et au Djembé d’Afrique de l’Ouest avec le djembéfola ivoirien Issouf Touré. Il a collaboré à divers groupes dont Mizikopéyi ou Kassav.

Sélène Saint-Aimé est compositrice, chanteuse et contrebassiste d’origine martiniquaise et ouest-africaine. Elle a fait ses classes à New-York auprès de musiciens de renommée internationale comme Lonnie Plaxico, Ron Carter et plus particulièrement avec Steve Coleman lors de résidences à Cuba, Los Angeles, Chicago, Detroit… Son identité musicale se développe au travers de voyages et rencontres. En 2020, elle sort son premier opus Mare Undarum salué par la critique et présenté à Jazz à la Villette. Elle est primée aux Victoires du jazz 2021 dans la catégorie « Révélation ».

La résidence de ces deux artistes portera sur un travail de recherche et de composition autour de la musique et des rythmes traditionnels martiniquais.

Nicolas Lossen - ©Laura De Souza - Michael Roch
Nicolas Lossen - ©Laura De Souza - Michael Roch

Nicolas Lossen – Recherche et composition musicale autour du projet Cœnesthésia


Nicolas Lossen est un musicien, compositeur, et producteur Martiniquais. Après 10 ans d’études de musique et d’anthropologie à Paris, il produit ses deux premiers albums : #One Way to the Sky (Pop
Caribéenne, 2014), et #Pié Coco’a, le conte de Jazz des Afro-déscendants d’Amérique (2017).
Dès 2013, il créé la saison de musique JazZ à la PoiNTe, participant ainsi à la diffusion des musiques vivantes en Martinique.

Son nouveau projet « Cœnesthésia », ancré dans les musiques actuelles, explore à l’aide de concepts empruntés aux sciences dures ou à diverses formes de spiritualités ancestrales une question apparemment simple : “Comment te sens- tu ici et maintenant en tant qu’être ?”

Une attention particulière sera également accordée au suivi et à la promotion des projets des artistes ayant été en résidence ou parrainés par Tropiques Atrium les saisons passées : Maher Beauroy, Alexandra Déglise, Steffy Glissant, Kenjah, Jonathan Dansicare, Murielle Bédot, Nicolas Lossen, Rita Ravier, Nayah, Les Zion BBoyz, Maleïka, The Ting Bang, Ymelda, Ven, Pekka, Guy-Marc Vadeleux, David Gumbs, Nicolas Derné, Adeline Flaun, Jann Beaudry et Jean-Marc Bullet.

Les Accompagnements de Tropiques Atrium les années précédentes :

X