#Culturecheznous – Martinique Jazz Festival

En cette période de confinement l’équipe de Tropiques Atrium, scène nationale souhaite favoriser l’accès aux contenus artistiques et vous invite à revivre des temps forts du dernier Martinique Jazz Festival.

Le festival explore les subtilités du jazz caribéen, dont celui de Cuba, en explorant par la même occasion des thématiques aussi variées que la place des femmes dans le jazz, la scène afro-anglaise ou encore la scène martiniquaise émergente. Une invitation à la découverte !

♦ GMX Quartet

Les musiciens caribéens du GMX Quartet vous invitent à découvrir leur nouveau projet « Siempre Musica » sur la scène du Martinique Jazz Festival.

Formé au conservatoire de musique de La Havane, le pianiste et chanteur martiniquais Guy-Marc Vadeleux est l’un des représentants du jazz caribéen. Le fils du maître de la mazurka, Guy Vadeleux, revient avec son quartet composé de la relève de la musique cubaine. Guy-Marc Vadeleux s’entoure alors de la batteuse Yissy Garcia, du bassiste Rafael Paseiro et du saxophoniste Jacobo Vélez. Après une performance à Singapour en 2019, GMX et son nouveau quartet enflamment la nouvelle édition du Martinique Jazz Festival.

♦ Marialy Pacheco

avourez le jeu flamboyant de la talentueuse pianiste cubaine Marialy Pacheco lors de l’ouverture de la nouvelle édition du Martinique Jazz Festival.

Née à La Havane en 1983, Marialy Pacheco grandit dans une famille de musiciens et commence à étudier très tôt le piano. En 2002, elle remporte le concours cubain Jo-Jazz et enregistre deux ans plus tard son premier album intitulé « Bendiciones ». Marialy Pacheco devient en 2012 la première femme à remporter le Concours de piano solo de Montreux créé 15 ans auparavant.

Installée en Allemagne, la pianiste sillonne l’Europe en solo et avec son trio. Avec une carrière rythmée par de nombreuses récompenses, Marialy Pacheco devient l’une des révélations de la musique cubaine dans la lignée de Chucho Valdes, Roberto Fonseca, Omar Sosa ou Gonzalo Rubalcaba.

♦ Orlando Poleo & Afrovenezuela Jazz

Le Martinique Jazz Festival a également mis la musique vénézuélienne à l’honneur avec le percussionniste Orlando Poleo et la formation Afrovenezuela Jazz ! 

Entre tradition et modernité, Orlando Poleo s’est imposé comme l’un des meilleurs percussionnistes du jazz latino dans le monde. Cet artiste hors norme diffuse un jazz aux sonorités cubaines et aux rythmes afro-vénézuéliens.
Afrovenezuela Jazz représente la fusion de musiques traditionnelles vénézuéliennes et provenant d’autres pays d’Amérique Latine. L’utilisation des instruments traditionnels afro-vénézuéliens est au coeur de leur processus de création. La formation gravite dans l’univers du jazz et navigue entre morceaux originaux et standards.

♦ Richard Bona & Alfredo Rodriguez

e pianiste cubain Alfredo Rodríguez et le bassiste camerounais Richard Bona s’unissent lors d’un concert exceptionnel au Martinique Jazz Festival !

Originaire du Cameroun, Richard Bona puise son inspiration dans le jazz, la bossa, l’afro-beat ou encore le funk. Installé entre New York et Paris, il offre avec son style unique, une nouvelle définition de la musique africaine. Le protégé de Quincy Jones, Alfredo Rodriguez, explore une musique aux sonorités métissées. Formé dans les conservatoires de La Havane, le pianiste fait cohabiter les rythmes afro-cubains et le classique.
Réunis une première fois autour de la création de l’album “Tocororo” d’Alfredo Rodriguez, les deux artistes créent un pont entre le Cameroun et Cuba à travers cette nouvelle collaboration.

♦ Naïssam Jalal

La flûtiste franco-syrienne Naïssam Jalal fait vibrer le Martinique Jazz Festival au son de ses puissantes compositions.

Originaire de Syrie, la musicienne a construit son univers musical autour de ses nombreuses rencontres humaines et artistiques. Du rap au jazz contemporain, Naïssam Jalal oscille entre différentes cultures musicales. En 2011, la flûtiste crée son quintet Rhythms of Resistance avec lequel elle tournera en France et à l’international. Primé aux Victoires du jazz 2019, son album inclassable « Quest of the Invisible” se tourne vers la transe et le silence : la virtuose nous embarque dans sa quête spirituelle. Après plusieurs projets à travers la France, la Syrie, le Japon, le Liban, la Tunisie, Naïssam Jalal marque l’édition 2019 du Martinique Jazz Festival. 

X