Thierry Tian-Sio-Po
Salle :
Galerie La Véranda
Tarifs :  
Entrée Libre - Du Mardi au Vendredi (13h-18h) - Le Samedi (10h-13h)


Exposition « Exubérances végétales outre-mer » de Thierry Tian-Sio-Po :

Tropiques Atrium vous invite à découvrir l’exposition de Thierry Tian-Sio-Po, lors du vernissage le lundi 05 mars !

Exposition individuelle deThierry Tian-Sio-Po, artiste-peintre de Guyane, qui se tient à la Véranda de Tropiques Atrium Scène Nationale, à Fort-de-France, du 05 mars au 15 avril 2018.

L’exposition sera à voir en Galerie la Véranda du 05 mars au 15 avril 2018.

« L’autre forme de découpe dans le paysage
ces espaces clinquants qui sont encore des abîmes des bouts de ciels vides
vider le ciel il faut le faire !
nous savons »

Exposition « Inextricable » – 2011 – Fondation Clément

« Exubérances végétales outre-mer » est un travail qui accentue le genre critique, que j’utilise depuis la n des années quatre-vingt.

Cette thématique surchargée dissimule à peine l’intention ironique déjà abordée dans l’exposition « inextricable » (Fondation Clément, Le François, Martinique, 2011), pour tenter de voir ce qui se trame sous les couches multiples de chlorophylle dont on nous affuble volontiers, jusqu’à nier notre existence humaine et sociale. Sous ces nombreuses couches végétales, il y a l’autre réel, celui des traces toujours ternes, du mépris. Si l’on pouvait soulever ces dernières, surchargées de pellicules d’humidité, de tôles ondulées rouillées – encore et pour longtemps les tôles ondulées rouillées -, on y trouverait leur corollaire, les effets toujours vivaces des grandes conquêtes coloniales.

La question de l’hégémonie occidentale et de son hégémonie dans l’art en particulier, à travers ses institutions et ses systèmes, est encore mise en scène avec ses cadres dorés, dans un placement parfois minutieusement condescendant ou franchement iconoclaste.

Le propre de l’exotisme n’étant pas de s’extasier face aux versants délabrés et souillés, mais de recouvrir de couches verdoyantes et luxuriantes, la misère et le mal être du monde ou de les éviter, l’option est ici de le rejeter, y compris l’exotisme sur soi-même comme nouvelle invention.

Thierry Tian-Sio-Po