Formations Patrick Mohr (Théâtre)

 « Le rire et les larmes » 

Samedi 28 janvier 2017 : de 9h à 12h – durée 3h

Public : comédiens professionnels et amateurs

Contenu :

A travers des exercices d’écoute de soi, des autres et de connexion avec la matière théâtrale abordée :

  • Travail sur les émotions : découvrir comment les maitriser et les utiliser dans le jeu sans les subir ; les explorer comme un territoire d’expression riche et complexe.
  • Approche de la Tragédie et du  Mélodrame :   similitudes et différences à partir de la pièce « Les larmes des hommes » de Mia Couto
  • Travail sur la notion de chœur, de coryphée, de héros ou d’héroïne de balance et de dynamique de plateau.
  • Découverte du langage comme la somme de l’expression du corps, de la voix et de l’émotion. La parole, le geste et l’état de jeu.

Prérequis : avoir lu la pièce de Mia Couto « les larmes des hommes »

Nombre de participants :  Maximum 16

Tarif 15 € 

RENSEIGNEMENTS / INSCRIPTIONS :

Andrée Medec  – amedec@tropiques-atrium.fr – 05 96 70 79 47

Corinne Badian – CBADIAN@tropiques-atrium.fr – 05 96 70 79 33

 

 

 

« LA COMEDIE DU LANGAGE »

Dimanche 22 janvier 2017 : de 10h à 14h – durée 4h

Public : Réservée à la Formation Théâtre Jeunes  et à leurs formateurs

Contenu :

Au cours de cet  atelier exploration de ce qui constitue le langage : sons, voix, attitude, geste, émotion, position dans l’espace… Jeux avec les sonorités, en partant du langage le plus basique, du plus primaire au plus sophistiqué, de l’animalité au raffinement le plus subtil. Des cris grognements, sifflements, à des langages inventés.

Exploration des  divers types de « Grommello », langages inventés, chers à Dario Fo et très utilisés dans la commedia dell’arte, des jeux de langage et néologismes de Tardieu, Michaux, Valère Novarina ou Rabelais.

Alternance  entre travail d’improvisation et d’interprétation de textes, basés  sur des écrits d’auteurs passionnés par les métamorphoses du langage et toujours en train de réinventer un verbe nouveau, quitte à devoir se forger de nouveaux mots.

patrick-mohr-theatre-spirale


20.12.2016