Atelier écritures chorégraphiques

Formation Danse :

« Atelier écritures chorégraphiques »

Direction Elisabeth « Zaza » DISDIER

 

Du 6 au 12 Fevrier 2017 – durée 25h (Du lundi au vendredi de 18h à 21h, le week-end de 11h à 16h)

Public : chorégraphes, danseurs toutes esthétiques confondues

 

Contenu de l’atelier :

Il s’agira d’apporter des éléments d’analyse et de mise en œuvre d’écritures chorégraphiques, de contribuer à mettre en évidence les lignes spécifiques, ou récurrentes, ou en recherche, des chorégraphes et danseurs présents, à partir de leur propre travail.

Improvisation et composition permettront d’aborder la matière de leur univers concrètement, et d’avancer dans une compréhension de leur recherche.

Nombre de participants : 15 maximum

TARIF 30 €

 

RENSEIGNEMENTS / INSCRIPTIONS :

Andrée Medec  – amedec@tropiques-atrium.fr – 05 96 70 79 47

Corinne Badian – CBADIAN@tropiques-atrium.fr – 05 96 70 79 33

 

Biographie d’Elisabeth Disdier :

Formée à la danse contemporaine et à l’improvisation avec Karine Saporta et Mark Tompkins, assistante de Dominique Bagouet, Elisabeth Disdier est à la fois chorégraphe et metteuse en scène. Boursière du Ministère de la Culture, elle crée la compagnie Articulation en 1986 pour développer sa recherche sur des formes nouvelles, issues du métissage de la danse, du texte et des images. En 1994, elle réalise la coordination artistique de Sobedo, un conte hip-hop pour le Théâtre Contemporain de la Danse. Sa rencontre avec le hip-hop est alors autant un choc avec « l’énergie extraordinaire de cette danse qui défie les lois de la physique », qu’un tournant dans ses interrogations sur la dramaturgie de la danse. Elle y trouve une voie d’expression pour la narration d’une histoire, une justesse dans l’articulation du geste et de la parole.
S’en suivent, Vol plané – théâtre hip-hop – où elle associe audacieusement le texte de Vincent Ravalec et la danse hip-hop, puis Bouge de là – break sur canapé – présenté à la Grande Halle de la Villette en 1998 et en tournée pendant 3 saisons. Elle adapte pour la scène un roman de Daniel Conrod qu’elle intitule Zanimaux et où se mêlent texte, danse et acrobatie.
En 2001 et 2002, la compagnie Articulation est en résidence en Seine-et-Marne avec le Conseil Général et La Coupole – scène nationale de Sénart, dans le cadre de laquelle sont créés Rêves de vie et La Tête à l’Envers.
Amakwaya est mis en espace pour un chœur contemporain et un ensemble Zoulou (Festival des 38èmes Rugissants).
Antigone 002 est réalisé avec Dieppe-Scène Nationale et les partenaires territoriaux.
Elle est aujourd’hui inspectrice à la délégation à la danse du ministère de la culture.

elisabeth-disdier

22.12.2016